Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Actualités

Journée Mondiale de l’orthoptie 7 juin 2022

Partager l’actualité :      

QU’EST-CE-QUE L’ORTHOPTIE ?

Le terme ORTHOPTIE est issue de deux racines grecques ORTHO (όρφός) qui signifie DROIT et du suffixe OPSIE (óψη) qui désigne la VISION. L’orthoptie consiste à dépister, analyser et traiter les troubles visuels qu’ils soient d’origine moteurs, sensoriels ou fonctionnels.

QUI EST L’ORTHOPTISTE ?

L’orthoptiste est un spécialiste paramédical de la fonction visuelle.

Son rôle est pluriel : le dépistage, la rééducation, la réadaptation fonctionnelle des troubles

de la vision. Sa fonction s’étend du nourrisson à la personne âgée.

L’orthoptiste agit essentiellement sur les troubles oculaires dus à un problème de motricité ou de coordination des yeux. Il aide aussi à mieux utiliser ses capacités résiduelles en cas de basse vision.

Depuis avril 2020, les orthoptistes peuvent, comme les opticiens, assurer le renouvellement et l’adaptation des prescriptions en verres correcteurs et en lentilles de contact. Et cela sous certaines conditions : la réalisation d’un examen de la réfraction (examen de la vue), la vérification qu’il n’y a pas d’opposition du médecin expressément indiquée sur l’ordonnance pour ce renouvellement, la date de l’ordonnance initiale.

Pour ce qui est des verres correcteurs, l’orthoptiste peut adapter les corrections optiques des prescriptions médicales initiales datant :

  • de moins de 1 an pour les patients âgés de moins de 16 ans,
  • de 5 ans pour les patients de 16 à 42 ans,
  • de 3 ans pour les patients de 42 ans et plus.

Depuis 28/04/2022 (décret paru au JO 27/04/2022) : l’orthoptiste est en accès direct : Il est possible de consulter un.e orthoptiste pour un bilan visuel sans ordonnance préalable uniquement pour les patients âgés de 16 à 42 ans (prescription possible d’une correction optique)  et pour les enfants entre 9 et 15 mois, puis entre 2,5 et 5 ans.

QUAND CONSULTER UN ORTHOPTISTE ?

  • Difficulté à la fixation (écran, lecture)
  • Fatigue visuelle en fin de journée, vision trouble
  • Vertiges, trouble de l’équilibre
  • Céphalées
  • Larmoiements ou picotements oculaires
  • Vision double (diplopie)
  • Difficultés d’adaptation aux verres progressifs
  • Difficultés dans les apprentissages (lecture, orientation dans l’espace, exploration visuelle)
  • Pour un bébé qui ne joue pas, ne fixe ou qui se désintéresse de son environnement

QUE FAIT L’ORTHOPTISTE ?

  • « L’état des lieux » du fonctionnement de la vision par une évaluation des capacités visuelles pour déterminer les troubles à traiter
  • L’exploration de la fonction visuelle (acuité visuelle, champ visuel, pression intra-oculaire, réfraction…), évaluer et rechercher des défauts dans la motricité des yeux.
  • La rééducation des capacités visuelles binoculaires. L’orthoptiste prend en charge les maladies et troubles visuels (déséquilibre oculaires, strabismes, amblyopie, nystagmus…) qui peuvent provoquer des douleurs oculaires, céphalées, vision floue ou double
  • Détermine des exercices pour corriger et/ou améliorer la vision
La réadaptation de la vision dans le cas de pathologies neurodégénératives (maladie de Parkinson..), sclérose en plaque, suite à des accidents vasculaires cérébraux ou traumatismes crâniens mais aussi en cas de malvoyance font également partie des compétences de l'orthoptiste. L’objectif est d’atténuer le handicap et favoriser l'acquisition et/ou le maintien de l’autonomie.
L’orthoptiste contribue efficacement à l'amélioration de l'utilisation des capacités visuelles restantes. Une rééducation personnalisée et adaptée permet souvent de trouver des moyens susceptibles de diminuer l'incapacité.    

QU’EST-CE QU’UN BILAN ORTHOPTIQUE ?

Le bilan orthoptique BÉBÉ VISION est effectué entre 9 et 15 mois. C’est la première visite chez l’orthoptiste qui permet le dépistage du strabisme et surtout de vérifier l’isoacuité (même acuité visuelle entre les 2 yeux). Ce bilan peut être complété par une consultation avec le médecin ophtalmologiste afin de vérifier le fond d’œil et la réfraction en pratiquant une skiascopie.

Le bilan orthoptique CLASSIQUE s’adresse à tous de l’enfant à la personne âgée afin de corriger un déséquilibre qui perturbe la fonction visuelle : strabisme, fatigue visuelle, vision double, …

Le bilan orthoptique DES TROUBLES NEUROVISUELS s’adresse aux patients ayant une pathologie oculaire ou des lésions d’origine traumatique, tumorale, neurologique et/ou vasculaire entraînant une déficience visuelle ; aux patients ayant des troubles des apprentissages et/ou des troubles neurovisuels objectivés dans le cadre d’un bilan pluridisciplinaire (médical et paramédical)

EST-CE QUE LE BILAN ET LA REEDUCATION ORTHOPTIQUES SONT PRIS EN CHARGE ?

Oui à 60% par l’assurance maladie et le complément est versé par les mutuelles. L’orthoptiste est conventionné et applique les tarifs de la sécurité sociale.

Le nombre de séances est déterminé par l’orthoptiste en fonction de l’amélioration des symptômes du patient.