Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Actualités

JUIN VERT : C’est le mois du dépistage du cancer du col de l’utérus !

Partager l’actualité :      

La CPTS (Communauté Professionnelle Territoriale de Santé) des Vallons du Lyonnais, jeune organisation rassemblant tous les professionnels de santé libéraux du territoire des Vallons du Lyonnais a identifié des axes prioritaires de travail dont le relai des campagnes de communication sur le dépistage des cancers et particulièrement celui du col de l’utérus à l’occasion de « Juin vert ». Elle s’est associée à la commune de VAUGNERAY et particulièrement sa médiathèque pour vous proposer une sensibilisation, femmes, parents et jeunes adolescents sur la prévention et le dépistage de ce cancer.

Le cancer du col de l’utérus est causé par des virus appelés “papillomavirus humains” (HPV). Très fréquents, ces virus se transmettent le plus souvent lors de rapports sexuels. Le préservatif ne permet pas de s’en protéger complètement. Il arrive que l’infection due aux HPV entraîne des lésions au niveau du col de l’utérus, qui peuvent évoluer vers un cancer.

Face à ce cancer, il y a deux moyens complémentaires d’agir :

  1. la réalisation d’un test de dépistage (frottis cervico-vaginal) pour les femmes tous les 3 ans entre 25 et 29 ans, après 2 tests normaux réalisés à un an d’intervalle, puis tous les 5 ans entre 30 et 65 ans ;
  2. la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) pour les garçons et les filles entre 11 et 14 ans. Elle peut également être proposée en rattrapage jusqu’à 19 ans inclus*.

* Source : Institut National du Cancer (INCA)

Où réaliser mon test de dépistage (frottis cervico-vaginal) sur le territoire des Vallons du Lyonnais ?

Un médecin gynécologue ou généraliste ou une sage-femme peut réaliser ce test.

Pour retrouver ces professionnels de santé, consultez notre annuaire en ligne : Annuaire des professionnels de santé

Où faire vacciner mon enfant contre l’HPV ?

Le vaccin contre les infections à HPV (Gardasil 9) est prescrit par un médecin ou une sage-femme et peut être réalisé par un médecin, sage-femme, pharmacien, infirmier (sur prescription). Il est pris en charge à 65% par l’assurance maladie, le montant restant étant généralement remboursé par les complémentaires santé (mutuelles).

Parlez-en à un professionnel de santé !